Les types de réparations où l’intervention du plombier n’est qu’une alternative

Les types de réparations où l’intervention du plombier n’est qu’une alternative

Le plombier intervient toujours en temps utile, mais cette intervention peut-être facultative dans certaines circonstances.Il vous faudra seulement adopter de bonnes pratiques pour localiser l’origine d’une fuite.Nos conseils vous viendront aussi en aide quand vous devrez remplacer et installer des petits équipements plomberie sans solliciter l’aide d’un plombier.

Comment savoir si sa tuyauterie présente une fuite

Le compteur ne ment jamais…Vous ne payez que ce que vous consommez. Si ce n’est pas le cas, il s’agit forcément d’une fuite.

Stopper votre système principal d’alimentation en eau, c’est-à-dire votre compteur, est la première démarche à adopter pour identifier l’origine d’une fuite. Attendez au moins douze à 24 heures avant de le remettre en marche

Le compteur une fois fermé, notez immédiatement ce qu’il affiche. Faites aussi cela dès la réactivation. Rapprochez les deux chiffres, déterminez- en l’écart pour connaître exactement la quantité de perte d’eau :

  • Pour freiner temporairement une fuite et détecter d’où il provient, fermez d’abord votre robinet principal qui se trouve juste en aval au niveau de votre compteur. Ne le remettez pas en marche avant au moins 12 à 24 heures.
  • Muni d’un stylo et d’un bloc papier, notez ce qui est indiqué sur le compteur. L’indication en m3, c’est votre consommation en eau. Impossible de louper les autres unités : hectolitres, décalitres et l à droite de la virgule. A bout de 12 à 24 h, notez de nouveau ce qu’il affiche et calculez l’écart pour connaître votre taux exact de perte d’eau.
  • Reprenez votre bloc-notes et stylo, notez ce qui est affiché sur votre compteur d’eau après l’avoir remis en marche. Ouvrez également le robinet pour que l’eau puisse continuer à couler sans oublier de garder un œil sur votre compteur d’eau. Le cas où ce dernier continue à tourner révèle une fuite de tuyauterie quelque part. Relevez l’indication finale après l’avoir arrêté de nouveau. A l’aide de votre machine à calculer cherchez l’écart entre les deux résultats et vous connaîtrez combien d’eau avez-vous exactement perdu. Divisez ce chiffre par douze ou par vingt-quatre, notamment selon la durée de la coupure, pour connaître votre débit réel de perte d’eau.
  • La fuite est maintenant décelée, le débit et le volume de fuite d’eau sont aussi connus. Tout ce qu’il vous reste à faire c’est d’inspecter la totalité de vos installations pour colmater la fuite de système de canalisation d’eau.

Comment faire en cas de fuite d’eau ?

Le dysfonctionnement d’un tuyau ou d’un raccord est souvent à l’origine d’un problème de fuite d’eau.

  • bouchage de fuite sur tuyau en cuivre :

Le ruban adhésif spécial autoamalgamant et le mastic adhésif bi-composant durcisseur sont particulièrement efficaces pour colmater une fuite sur un tuyau Cu.

  • Un raccord défectueux à l’origine d’une fuite : La bonne mesure à prendre

Pour en finir avec le problème d’un raccord fuyant, changez carrément le joint.

  • Une fuite a été détectée au niveau d’un tuyau en cuivre ? Obturez- la à l’aide d’un mastic

Première étape : polir délicatement la conduite. La zone à colmater est à préparer en premier. Servez-vous d’un mouchoir bien propre pour l’essuyer. Commencez ensuite par nettoyer minutieusement le tuyau en Cu sur une zone légèrement plus élargie que la fuite afin de pouvoir faciliter l’accroche du produit.

Servez-vous d’un morceau de toile émeri fine, une laine d’acier fine ou une brosse métallique pour parachever le polissage Sectionnez le mastic par tronçons en barre et malaxez le produit jusqu’ à obtention d’une sphère de teinte homogène et huileuse. Une fois cela terminé, appliquez directement le mastic sur la conduite. Avec vos doigts, aplatissez-le produit sur la zone fuyante que vous avez préalablement laquée. Fais en sortes que ça se consolide. Patientez le temps de séchage nécessaire pour qu’il sèche et durcisse.

  • Les bonnes pratiques de bouchage de tuyau en Cu à l’aide d’un ruban adhésif autoamalgamant spécial

Prenez du papier abrasif, un morceau de toile émeri fine ou bien une brosse métallique et commencez déjà à polir votre tuyau en cuivre. Nettoyez-le à l’aide d’un chiffon et n’oubliez pas de le sécher. Utilisez un sèche-cheveux dans ce cas-là. Préparez aussi la bande adhésive autoamalgamante et apprêtez-vous à l’appliquer sur la conduite.

Comment boucher une fuite provenant d’un raccord :

  • Le problème vient de votre bague PVC ? Il vous faudra la remplacer carrément. Si ce n’est pas le cas, il suffit de la resserrer. Quand la fuite persiste encore ; repositionnez votre joint ou songez à le remplacer aussi.

Trouver la solution de comblement idéale pour son tuyau cuivre

A moins d’être expérimenté, localiser la source d’une fuite du premier coup n’est pas une tâche facile pour un certain nombre de raisons : tuyaux défectueux à cause d’un choc direct important,gel de canalisations, mauvaise qualité de soudage, défaut de fabrication, micro-vibration, effet coup de bélier… Les petites réparations de fuite d’eau peuvent s’opérer facilement à l’aide d’un ruban ou d’un mastic antifuite tandis qu’un important jet de fuite nécessitera la restauration partielle ou complète de tout un système de raccord canalisation.

  • Mastic bicomposant antifuite durcisseur :

Il comprend deux composants séparés : adhésif et durcisseur qui se présentent sous forme solide. Vendu au magasin distributeur en barres ou bien également en tablettes minidoses, le mastic antifuite bi-composant durcisseur et adhésif est modulable par le bout des doigts. Le boulet homogène et moelleux ainsi obtenu s’endurcit au contact avec l’air permettant le colmatage efficace de votre tuyau en Cu.

  • Ruban adhésif antifuite autoamalgamant :

On le confond souvent avec un ruban adhésif noir électricien or, les deux diffèrent l’un à l’autre de par leur nature et conception. Le ruban antifuite est autoamalgamant par nature. Dès qu’on l’applique sur la zone à colmater, le ruban adhésif autoamalgamant antifuite se fond avec le tuyau.

Fuite sur tuyau en PVC : Que faire quand le plombier n’est pas disponible

  1. Stoppez la fuite en coupant directement le compteur

Tout d’abord, assurez-vous qu’aucune eau ne circule en amont de la partie défectueuse. Arrêtez le compteur.

  1. Aidez-vous d’un stylo-feutre pour tracer les zones à découper puis enlevez la partie abîmée.

Pointez votre découpe de part et d’autre de la partie détériorée de votre tuyau PVC. Sectionnez- la ensuite à l’aide d’une scie égoïne, d’une scie à métaux ou d’une scie à guichet.

  1. Le reste des segments doit être poli :

Pour réussir le décapage des surfaces de contacts d’un tuyau fuyant en PVC, optez pour l’utilisation d’un un cutter, d’un simple couteau ou d’un papier abrasif que pour celle d’un ébavureur traditionnel.

  1. Maintenant au tour du dégraissage des surfaces de contact

Prenez votre feuille essuie-tout, trempez- la d’alcool pour opérer le décrassage des manchons et de toutes les extrémités de la conduite sur une échelle de 3 à 5 centimètres.

  1. Le dégivrage des champs de contact est fondamental et ça se déroule maintenant !

L’étape est incontournable pour garantir une bonne adhérence à la colle antifuite.

  1. Rassemblez tous les morceaux de tuyau à changer pour les dimensionner

D’abord, il vous faudra dimensionner la partie altérée avant de la soustraire de votre tuyau. De la longueur obtenue, vous devez encore soustraire 1 cm.

  1. Le jaugeage une fois accompli, procédez au découpage du nouveau morceau de tuyau :

Insérez le nouveau tube dans les mâchoires d’un établi pliant ou d’un étau sans trop serrer. Marquez la longueur des zones à découper. Coupez le nouveau tube ; polissez- en l’extrémité.

  1. Unissez- les :

Avant d’intégrer le nouveau morceau à votre tuyauterie, il vous faudra écarter délicatement l’une des sections de conduite restantes. Les colliers qui retiennent la partie la plus courte doivent être défaits pour l’extraire du mur.

  1. L’assemblage est terminé ? Place à l’encollage des surfaces de contact

Appliquez la colle sur les surfaces dégelées soit à l’intérieur des manchons, ou bien à l’extrémité du tube et des sections de la conduite d’origine.

  1. Le tube doit être connecté aux manchons :

Pour terminer, il ne vous reste plus qu’à relier manchons et tubes. Faites alors intégrer les manchons aux extrémités du tuyau neuf, sans les faire tourner. Le tube de remplacement doit être par la suite enfilé des deux côtés, de part et d’autre.

Conseils pour le remplacement d’une chasse d’eau

Veillez d’abord à ce que le clapet d’arrivée de l’un des deux côtés du réservoir soit stoppé ; tirez la chasse d’eau !

  1. Démonter une chasse d’eau c’est facile ! Commencez par retirer son couvercle !

Pour une chasse d’eau tirette, il suffit de la dévisser. Pour votre chasse d’eau pressoir, il vous faudra détordre le fil qui en assure la liaison au système de vidage.

  1. Et c’est maintenant que vous allez vous débarrasser de l’ancienne chasse d’eau :

Utilisez une clef plate ou une clef à molette pour dévisser l’écrou reliant le robinet d’arrivée d’eau au système de remplissage. Retirez le robinet flotteur du réservoir en dévissant l’écrou en plastique qui le fixe.

  1. Pour préparer votre toilette à accueillir votre nouvelle chasse d’eau ; pensez à séparer le joint du réservoir des toilettes :

Désinstallez les écrous assurant la fermeture du réservoir des toilettes sur la cuvette en les dévissant. Une fois cela fait, retirez les vis par le haut. Le Réservoir une fois démonté, soulevez-le et posez-le par terre. Débarrassez-vous du soin d’étanchéité usé. Le système de fixation du réservoir quant à lui doit être dévissé par l’utilisation d’une clé bien particulière.

  1. Le réservoir doit être aussi replacé sur la cuvette pour réussir le montage de votre chasse d’eau neuve :

Astiquez la céramique et puis réinstallez le réservoir. Vissez-en d’abord de fond puis, l’écrou du système de fixation de la chasse d’eau neuve : celui-ci avec une clé spéciale. Installez le nouveau joint mousse. Intégrez la rondelle conique à la vis de fixation du réservoir. Insérez le vis de fixation puis, serrez-en les écrous.

  1. On ne peut pas monter une chasse d’eau neuve sans rétablir le flotteur et le robinet :

Coulissez un joint sur le pas de vis du robinet flotteur ; insérez le pas de vis dans le trou correspondant. Immobilisez l’écrou de fixation du flotteur avant le montage d’unjoint fibre dans l’écrou du robinet. Revissez-le manuellement après. En usant d’une clef appropriée, serrez l’écrou et maintenez le robinet en même temps.

  1. Installez la nouvelle chasse d’eau :

Après avoir réussi à faire correspondre la hauteur du nouveau mécanisme de chasse par rapport à la taille du réservoir, il faudra aussi installer le mécanisme sur sa base ; tout au fond du réservoir. Fixez manuellement en tournant à 1/4 de tour dans le sens de l’aiguille d’une montre.

Comment détartrer un chauffe-eau

  1. Pour nettoyer le chauffe-eau ; d’abord il vous faudra commencer par le mettre totalement hors tension

Pour sécuriser votre opération de nettoyage de chauffe-eau, ce qu’il faudra faire consistera à éteindre son disjoncteur. Retirez également le fusible une fois cela effectué.

  1. C’est maintenant que vous allez le nettoyer

Faire une vidange est nécessaire pour nettoyer un chauffe-eau électrique thermoplongée en purifiant sa cuve. L’opération n’est pas nécessaire en revanche, pour le nettoyage d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée.

  1. La vidange une fois terminée, passez maintenant à l’étape de la désinstallation de la résistance de votre chauffe-eau électrique

Après avoir vidangé votre chauffe-eau électrique, démontez la résistance placée sous le capot de protection ! Dévissez également le capot de protection pour la détacher entièrement.

  1. Purgez- la :

Laver la résistance d’un chauffe-eau, c’est facile. Effectuez le lavage avec détartrant commercial en commençant par la laisser immerger dans la solution pendant quelques heures. Une fois cela effectué, nettoyez-la avec une brosse métallique puis, rincez à l’eau chaude.

  1. A la toute dernière étape, pensez à remettre la platine à sa place et puis, remettez le chauffe-eau en marche

Pour le cas d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée, remontez la platine simplement. Pour celui d’un chauffe-eau électrique à résistance en stéatite, il faudra remonter le fourreau sur la résistance et restaurer cette dernière dans la cuve. Remplissez-la avant de réactiver votre chauffe-eau.

chauffe-eau-electrique


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *